RésistanceS.be

Du Net au terrain :

DEBAT PUBLIC
LE JEUDI 3 OCTOBRE 2013 A L'IHECS




Journalisme d’investigation
Jusqu’où peut-on aller ?
Pratiques, risques et limites


Depuis sa création en 1997, le journal RésistanceS.be pratique le journalisme d'investigation pour mener des enquêtes approfondies sur les coulisses de l'extrême droite. Grâce à elles, de nombreux scoops ont été publiés. Avec le PAC et le département journalisme de l'IHECS, RésistanceS.be organise, le 3 octobre prochain à Bruxelles, un débat public sur cette forme particulière du journalisme. Marc Sinnaeve, professeur en journalisme à l'IHECS, nous explique pourquoi.

 



© PAC


Bien des journalistes ont mis le procédé en œuvre. Un Allemand blond est devenu turc pour vivre la condition des travailleurs migrants; il a remis le couvert voici peu dans la peau des « perdants de la mondialisation »; un jeune Français s'est transformé en SDF; un autre s'est glissé dans les replis de la France qui se lève tôt; une Française s'est laissée porter pendant six mois par sa situation de chercheuse d'emploi, rapidement affectée au secteur du nettoyage; un Belge a pris les habits de postier low-cost...

Tous, en somme, ont cherché à raccrocher une certaine manière de voir et de dire des réalités sociales, ce qui en est dit généralement, à l'expérience directe, vécue, de certaines d'entre elles. Ce faisant, ils ont contribué autant à mettre en lumière la vie ordinaire des « invisibles » qu'à élucider le rapport, parfois abstrait, d'une société à l'appauvrissement, à la précarisation, à la discrimination, à l'exploitation. Pour cela, ils ont dû modifier leur identité professionnelle, pour changer, au sens le plus prosaïque du terme, leur manière de voir, leur angle de perception.
Journalisme d'immersion. Journalisme undercoverStunt journalism... Au-delà des appellations, qu'en est-il de la légitimité du procédé ? Sur le plan déontologique, mais aussi éthique, à l'égard des acteurs côtoyés, du public ? Est-ce encore du journalisme? Est-ce du journalisme d'investigation ? Pourquoi et quand y recourir ? Jusqu'où aller ? Avec quelles limites ?

Le débat public à l'IHECS du 3 octobre, proposé par le web-journal RésistanceS.be, le PAC et le département Journalisme de l'IHECS, vise à répondre à ces questions essentielles.

MARC SINNAEVE
Coordinateur du département Journalisme de l'IHECS

 



L'affiche de notre débat public © PAC

 


Note de la rédaction
Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite.

 

© RésistanceS.be – web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite – www.resistances.be – info@resistances.be – 18 septembre 2013.

 

Jeudi 3 octobre 2013
Débat public à l'IHECS (1000 Bruxelles)

 

INFOS PRATIQUES SUR CE DEBAT PUBLIC

UN DEBAT PUBLIC AVEC

Manuel Abramowicz
coordinateur de la rédaction du web-journal RésistanceS.be

Olivier Bailly
journaliste d’investigation indépendant

Jacques Englebert
professeur à l’ULB, avocat spécialisé en droit des médias et en droit d'auteur

Camille Laville
présidente du département Journalisme de l'IHECS

André Linard
secrétaire général du Conseil de déontologique journalistique (CDJ)

Frédéric Loore
journaliste d'investigation

Marc Sinnaeve
coordinateur du département Journalisme de l'IHECS


UN DEBAT PUBLIC ANIME PAR


Jean-Pierre Jacqmin
directeur de l'information de la RTBF


UN DEBAT PUBLIC QUI AURA LIEU

A L'IHECS

Rue du Poinçon, 15
1000 Bruxelles

(proximité Grand Place)



TARIFS
5 € tarif normal
2,50 € tarif réduit (étudiants, sans emploi, pensionnés)


UN DEBAT PUBLIC PROPOSE ET ORGANISE PAR

RésistanceS.be
Web-journal belge menant des enquêtes journalistiques d'investigation, depuis sa création en 1997. 

Le PAC
Présence & Action Culturelle est un mouvement d'éducation permanente actif sur l'ensemble de la Communauté française de Wallonie et de Bruxelles.

Le département journalisme de l'IHECS
L'Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales (IHECS) est une haute école en Communauté française. Se trouvant au coeur de la capitale européenne, l'IHECS forme notamment des futurs journalistes. Plusieurs de ses anciens étudiants sont des journalistes d'investigation.

 



 

 


JOURNALISME D'INVESTIGATION ?

A lire sur le site RésistanceS.be :




Günter Wallraff, le journaliste undercover de référence.



Consultez l'Agenda de RésistanceS.be