RésistanceS.be 19-12-2010

Dans les coulisses frontistes

Négationnisme et obsession des Juifs : règlement de compte au Front national !


Suite à la publication de l'article «Un (ancien) dirigeant du Front national publie un livre négationniste» , la rédaction de RésistanceS.be, a reçu une «mise au point» (sic), signée par Moduneli, pseudonyme de Georges Demoulin, l'auteur du livre négationniste «Auschwitz. Une escroquerie à la mort», dont il était question dans cet article. Sa réaction est intéressante à plusieurs titres. Et illustre notamment la présence d'antisémites dans les rangs frontistes. C'est pour cette raison que nous avons décidé de la publier in extenso.

 


Autocollant négationniste des années nonante réalisé par le groupe néonazi l'Assaut. Plusieurs anciens de ce groupuscule nostalgique du IIIe Reich hitlérien ont participé ensuite à la fondation du mouvement Nation, actuel partenaire politique du Front national «réunifié». Un parti d'extrême droite belge bénéficiant toujours, à l'heure actuelle, d'amis pour qui la nostalgie du régime nazi n'est pas un tabou – Archives Ridaf / RésistanceS.be

 

«Simple mise au point»


Si comme le prétend Abramowicz, le paranoïaque et schizophrène, mentor de la secte Sioniste, «RésistanceS», je me rendais régulièrement - dans la seconde moitié des années deux mille - à l'ambassade de la République islamique d'Iran, pour ''bénéficier d'un soutien direct'', il faut admettre que mes ''sponsors'' ont été très patients, puisqu'il ont attendu, environ cinq ans, avant de voir ce (sic) concrétiser, l'aboutissement de leur mécénat...

Plutôt que d'absorber, comme une éponge, les frustrations des potiches présomptueuses du Bureau Politique du FN, telles que Ch. Petitjean, Ch. Pire, D. Huygens, le juif P. Sessler - comme son nom et son faciès le confirme - sans oublier l'évanescent G.P. Tonnelier, les ''inspecteurs'' de RésistanceS s'étaient informés à d'autres sources, ils sauraient que mon livre n'est qu'un factum de la pantalonnade de J.C.Pressac, ''La Machinerie de Meurtre de Masse'', et que... seul mon ami, Ben Laden a bien voulu me financer... (Ceci vous fera cogiter et délirer comme vous en avez l'habitude!).

Comme le disait, L.F. Céline, ''Ce ne sont pas les Juifs qui sont chez nous, c'est nous qui sommes chez les Juifs!''»

Moduneli

Après la lecture de cette «mise au point», un constat saute aux yeux : Georges Demoulin, sous la plume de Moduneli, est un type bien particulier. Caractériel pourrait-on dire, voire même «légèrement» déséquilibré. Bref, un de ces (nombreux) personnages étranges qui meublent la scène underground de l'extrême droite belge. Son texte confirme, en effet, la présence au sein de l'extrême droite d'individus devant souffrir de troubles qui ne sont pas nécessairement dus aux raisons rationnelles de leur engagement politique. A ce titre, Demoulin n'est qu'un cas parmi bien d'autres...


Obsession antisémite
Dans sa missive envoyée à RésistanceS.be, l'ex-frontiste profite pour s'attaquer à ses anciens «camarades». Avec lesquels il siégeait à la direction du Front national. Une attaque acide et fort bien antisémite. Observant et voyant, par exemple, dans l'ex-secrétaire général du parti, le dénommé Patrick Sessler, un... Juif ! Un crime de lèse-majesté pour Moduneli. Ce passage démontre que l'obsession antisémite reste un symptôme bien présent dans ce milieu politique. Et les règlements de compte une habitude maladive.

A propos de ses accointances supposées avec l'ambassade de la République islamique d'Iran à Bruxelles, c'est Demoulin en personne qui l'affirmait lui même, à l'époque où il siégeait au bureau politique du FN. Précisant même qu'il avait été mis en contact avec un attaché culturel iranien via le docteur Daniel Féret, alors toujours président de la formation d'extrême droite.


Encore membre en juin... 2010
Pour terminer, à ceux qui affirmeront que Georges Demoulin ne faisait plus partie depuis bien longtemps du FN belge, signalons qu'en juin dernier, il y a juste cinq mois, le négateur antisémite en question se trouvait toujours au conseil d'administration du Front national-Nationaal front (FN-NF), l'asbl de fondation du parti frontiste. Il fut néanmoins invité à remettre sa démission.

Au même moment, cette asbl recevait l'adhésion d'un responsable du FN «rénové» (cet individu est nommément cité dans le message envoyé à RésistanceS.be par Demoulin). Cadre frontiste pour qui la présence d'un Demoulin ne posait, il semble, aucun soucis. L'octroi de la carte de membre à ce transfuge sera cependant refusée par le président de l'asbl FN-NF. Ce dernier ne souhaitant pas se compromettre avec des «éléments néfastes et nuisibles» à sa tentative de dédiabolisation de son parti. Depuis, ce frontiste est reparti rejoindre le FN... «réunifié», constitué cet été du FN «rénové», du mouvement Nation et de la Fédération des nationalistes wallons. Quel smilblick l'extrême droite francophone de Belgique...

La rédaction de RésistanceS.be

 


Le négationniste Georges Demoulin fut membre de la direction du Front national belge durant de très nombreuses années. Aujourd'hui, des nostalgiques du nazisme et du rexisme font encore parties sans problème, comme le montre le document ci-dessus de RésistanceS.be, des amis du FN «réunifié», codirigé par l'ex-député fédéral Patrick Cocriamont, les anciens députés régionaux wallons Charles Pire et Charles Petitjean, ainsi que par le mouvement Nation. La liste présente ici est non-exhaustive de l'ensemble des «kamarades» néonazis du FN «réunifié» - Doc. Ridaf / RésistanceS.be décembre 2010.

 


Note de la rédaction
Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite.


© RésistanceS.be – web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite – www.resistances.be – info@resistances.be – Article mis en ligne le dimanche 19 décembre 2010.

 



A lire au sujet de cet article :
Un (ancien) dirigeant du Front national publie un livre négationniste

 


Note de la rédaction
Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite. Pour la reprise de nos informations sur des sites Internet, veuillez faire un hyperlien vers notre site : www.resistances.be



Campagne « Extrême droite : ils se trompent de colère ! »

Depuis le mois d'août 2008, RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire de l'extrême droite, anime une campagne d'information pédagogique en direction des électeurs et des militants d'extrême droite !

Pour plus d'information et la soutenir CLIQUEZ ICI


Comité de soutien de l'asbl RésistanceS



Pour bénéficier de nos services :
que faire ?

Soutenez vous aussi RésistanceS.be !
Média gratuit proposé par l'Observatoire belge de l'extrême droite, RésistanceS se réalise uniquement grâce à l'apport financier de son équipe et de certains lecteurs qui lui font des dons.
Vous lisez gratuitement les articles de RésistanceS.be !
Soutenez financièrement ce service exceptionnel en versant un don sur son compte bancaire :

n° 310-1618732-82
IBAN : BE25 3101 6187 3282

Avec en communication : « Don 2010 »

... et abonnez-vous gratuitement à sa Newsletter !
Vous souhaitez recevoir des informations sur l'Observatoire de l'extrême droite, le journal RésistanceS.be et les réactualisations de son site Internet :
=> Abonnez-vous (c'est en plus gratuit, mais cela n'empêche pas de faire un don : revoir ci-dessus) à sa Newsletter : CLIQUEZ ICI



Affiche de la campagne d'information 2009 de RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite © asbl RésistanceS.be 2010