RésistanceS.be 11-11-2013

INFO RESISTANCES.BE
Dieudonné toujours présent



Un « salut dieudo-nazi » sur Canal+


En plein direct, lors d'une émission phare de la chaine privée française Canal+, un jeune sympathisant de Dieudonné a fait, plusieurs fois d'affilé, une quenelle. Le « salut dieudo-nazi ».
 


Ce lundi soir, lors du Petit Journal, installé incognito dans le public de ce journal télévisé de Canal +, un sympathisant de Dieudonné fait une quenelle (à l'extrême droite sur l'image) © Image : Canal +


Un membre de la rédaction de RésistanceS.be, web-journal antifasciste belge, en regardant ce lundi soir Le Petit Journal de la chaine de télé privée Canal +, a constaté la présence d'un spectateur faisant, à plusieurs reprises d'affilé, une quenelle.


Version dieudonniste du salut nazi
Mélange du salut nazi, accompagné d'un « Sieg Heil » (Hitler) et d'un bras d'honneur, la quenelle est un salut de reconnaissance inventé par Dieudonné à la fin des années 2000.

Sur la photo de l'affiche de campagne électorale de la Liste antisioniste présentée aux dernières élections européennes, en 2009, l'artiste Dieudonné – devenu politicien - pose dessus en faisant une quenelle. Cette image sera reprise, quelques mois plus tard, en couverture d'une publication française confidentielle de tendance « identitaire-raciale » (dont les racines idéologiques nazies sont évidentes) apportant son soutien politique à Dieudonné.

Depuis 2006, ce dernier est passé dans les rangs de l'extrême droite nationaliste, poujadiste, mais aussi toujours plus que jamais raciste et islamophobe. Comme en témoignent ses fréquentations des « grandes messes » du Front national lepéniste et la présence de ses leaders dans la rangée des VIP des spectacles de « Dieudo ».

Malgré cela, le journaliste Olivier Mukuna, soutenu par Egalité, un micro-parti bruxellois qui serait devenu un « groupuscule identitaire » pour le militant de gauche Bahar Kimyongür, persiste et signe dans son appui à Dieudonné. Pour leur part, les Indigènes de la République, un mouvement populaire et social composé de jeunes de la troisième et quatrième générations d'immigrés, avaient clairement pris leur distance, dès 2009, avec ce nouveau « collabo du lepénisme ». Qui, par ses provocations antisémites et ses fréquentations à l'extrême droite, sert au final les intérêts de la propagande sioniste, selon les Indigènes de la République.


Laurent Louis, Nation, Front nat'...
Toujours à l'heure actuelle, et sans doute plus souvent que jamais,  les partisans déclarés de l'humoriste usent et abusent du « salut dieudo-nazi ». Ils ne sont pas les seuls.

C'est également le cas d'activistes néonazis en France et en Belgique, dont des jeunes membres du mouvement Nation, du député fédéral belge Laurent Louis (ex-Parti populaire, exclu pour des propos racistes) et des dirigeants du Front national français. De la sorte, ils font d'une pierre deux coups : Un, ils manifestent clairement leur positionnement idéologique dans le paysage politico-médiatique. Deux, ils apportent leur soutien politique inconditionnel à Dieudonné.

La « dieudonnisation des esprits » se poursuit, en même temps que la « lepénisation des esprits ». Les partisans de Dieudonné scient la branche sur laquelle ils sont assis. Leur chute sera dès lors des plus violentes.

MANUEL ABRAMOWICZ

 



Cette information est une exclusivité de RésistanceS.be diffusée, dès ce lundi soir, sur le groupe Facebook  « La Galaxie Dieudonné » animé par le web-journal d'investigation


Note de la rédaction
Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite.

 

© RésistanceS.be – web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite – www.resistances.be – info@resistances.be – Article mis en ligne le 11 novembre 2013.

 


© Image Canal +

 

INFO EXCLUSIVE
du web-journal RésistanceS.be
diffusée ce lundi soir
sur le groupe Facebook
« La Galaxie Dieudonné »
animé par RésistanceS.be


 




A LIRE SUR CE MEME SUJET
sur RésistanceS.be


6


 


Note de la rédaction
Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite.

Pour être régulièrement informé sur l'extrême droite, le racisme, le sectarisme et l'intégrisme, retrouvez également le journal RésistanceS.be sur le réseau social Facebook
CLIQUEZ ICI

 


 

Note de la rédaction
Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite. Pour la reprise de nos informations sur des sites Internet, veuillez faire un hyperlien vers notre site : www.resistances.be



Campagne « Extrême droite : ils se trompent de colère ! »

Depuis le mois d'août 2008, RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire de l'extrême droite, anime une campagne d'information pédagogique en direction des électeurs et des militants d'extrême droite !

Pour plus d'information et la soutenir CLIQUEZ ICI


Comité de soutien de l'asbl RésistanceS



Pour bénéficier de nos services :
que faire ?

Soutenez vous aussi RésistanceS.be !
Média gratuit proposé par l'Observatoire belge de l'extrême droite, RésistanceS se réalise uniquement grâce à l'apport financier de son équipe et de certains lecteurs qui lui font des dons.
Vous lisez gratuitement les articles de RésistanceS.be !
Soutenez financièrement ce service exceptionnel en versant un don sur son compte bancaire :

n° 310-1618732-82
IBAN : BE25 3101 6187 3282

Avec en communication : « Don 2013 »

 




Affiche de la campagne d'information 2009 de RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite © asbl RésistanceS.be 2011