RésistanceS.be 16-05-2011

Inquiétude sur fond de polémique


Antisémites, les «élèves musulmans» de Bruxelles ?


Les résultats d'une étude universitaire diffusés récemment montreraient une progression importante de l'antisémitisme chez les jeunes bruxellois d'origine musulmane. Près de 50 % de ceux-ci seraient ouvertement antisémites. Le phénomène doit donc être considéré comme des plus inquiétants. Ces résultats révélés dans la presse ne peuvent laisser indifférents et sont de nature à inquiéter l’ensemble des démocrates. Mais cette enquête est-elle néanmoins la confirmation d'une réalité ou celle d'une méconnaissance générale de l'actualité et de l'histoire par une grande majorité des jeunes, de toutes origines ?

Il conviendrait, avant de prendre le risque de stigmatiser un pan entier de la jeunesse bruxelloise, de s’assurer que le minimum de précautions a été pris en vue de s’assurer de la compréhension de la complexité des nuances dans les termes utilisés. A ce stade, RésistanceS.be se garde bien de polémiquer avec les uns ou les autres. Nous avons plutôt choisi de vous proposer nos premières réponses (ci-dessous) et deux textes de réflexion sur ce thème. L'un a été écrit - à notre demande – à propos de cette étude universitaire par un militant laïque et républicain belge, l'autre par un intellectuel juif… en 1982 !


Photo quartier bruxellois - antisémitisme

Cette photo a été faite par Manuel Abramowicz, l'actuel coordinateur de RésistanceS.be, en janvier 1990, dans un quartier du centre de la capitale belge, habité par une population à majorité arabo-musulmane © Manuel Abramowicz


Selon une enquête universitaire flamande, révélée le 12 mai dernier dans le quotidien De Morgen, la moitié des «élèves musulmans» de la capitale belge seraient antisémites. Elle a été réalisée par la plate-forme Onderzoek Jeugd de l'Université flamande libre de Bruxelles (VUB), sous le titre de «Jong in Brussel».

Les résultats avancés par cette recherche sont inquiétants, mais ils n'ont pas fait l'objet d’une analyse poussée par la majorité des journalistes des médias traditionnels. Ceux-ci se sont contentés, dans l’urgence, de ne citer que, la dépêche de l'agence Belga à son sujet, éventuellement agrémentée de quelques trop brèves références. Au moment d’écrire le présent article, les organisations juives belges se sont elles aussi très peu, voire quasiment pas, exprimées sur cette enquête relevant une augmentation manifeste du racisme anti-juif dans notre pays.


Degré de connaissance ?
Vu les enjeux de ce débat, aucune précaution ne peut être négligée : il est essentiel de se poser des questions à propos de la base méthodologique utilisée par l'enquête en question. Il serait également bon de connaitre (si cela est possible) le degré de connaissances générales, historiques, politiques et religieuses des sondés. La part de confusion dans les thèmes abordés par l'étude peut en effet donner des résultats biaisés d'avance. Si l’émission d’un message antisémite ne doit jamais être banalisé, il faut également être capable d’analyser l’intention de l’émetteur qui n’a pas les mêmes références que le récepteur. D'autant plus que la plupart des spécialistes de l'antisémitisme – ainsi que les organisations représentatives juives elles-mêmes – expliquent que la montée actuelle de l'antisémitisme serait dû à l'exportation du conflit israélo-palestinien en Europe. La confusion - sur une vision manichéenne - est donc bien  possible.

Un «jeune moyen», musulman comme catholique ou même laïque, représentatif de la jeunesse belge, est-il à même de faire la différence entre un juif belge, un Israélien juif ou un israélite ? Sait-il que les juifs ne sont pas tous de nationalité israélienne ? Est-il au courant que parmi les juifs de la diaspora et de ceux qui habitent en Israël, il y a de nombreux pacifistes et même des pro-palestiniens ? Connait-il l'histoire de l'immigration juive en Belgique ? Peut-il faire la distinction entre antisémitisme et antisionisme ? A entendre certains intellectuels défenseurs du sionisme, il n’y aurait pas lieu de faire cette distinction, dès lors, est-il possible d’en faire le reproche à ce «jeune moyen» musulman qui n’a pas encore tout le bagage intellectuel nécessaire pour peaufiner l’expression de son éventuelle critique du sionisme ? Est-il seulement capable, ce «jeune moyen» de correctement définir le mot «racisme» ? etc. etc.


Photo La Capitale

Pour illustrer la sortie de cette étude de la VUB démontrant que la moitié des élèves musulmans de Bruxelles était antisémites, le quotidien bruxellois La Capitale prendra une photo montrant un drapeau israélien. Si des médias belges confondent les Israéliens avec les juifs belges, il n'est pas étonnant que leurs publics le fassent également – Doc. Archives RésistanceS.be


Et le racisme anti-Arabes ?
C'est une enquête répondant à ces questions qui nous seraient utiles pour comprendre la progression réelle (ou non) de l'antisémitisme chez les élèves bruxellois musulmans. Loin de nous l’idée de vouloir lancer la polémique, mais en cette période de communautarisation, il serait également intéressant de réaliser ensuite – ou en même temps – une enquête sur le racisme anti-Arabes et l'islamophobie chez les étudiants juifs de Bruxelles, en particulier ceux fréquentant les établissements scolaires communautaristes. Effectivement, nombreux sont les membres de la Communauté juive de Belgique, qui off the record, avouent aussi constater ce phénomène inquiétant.

Dans les jours qui viennent, RésistanceS.be (dont tous les membres de l'équipe, constituée uniquement de bénévoles, sont actuellement mobilisée par leurs engagements professionnels) reviendra sur ce thème. Dans l'attente de nos nouvelles interventions à propos de  l'antisémitisme contemporain, nous vous proposons d'ores et déjà deux textes de réflexion à son sujet :

  • Le premier a été écrit à la demande de RésistanceS.be par Galaad Wilgos, militant laïque et républicain belge. Il y donne son commentaire personnel sur les résultats de l'étude universitaire «Jong in Brussel» de la VUB.cliq
  • Le second texte que nous vous proposons à la réflexion est un écrit qui date d'il y a bientôt 30 ans déjà. Son thème aborde justement l'antisémitisme présent chez les élèves et les travailleurs bruxellois d'origine nord-africaine et musulmane. Son auteur est feu Marcel Liebman, professeur d'histoire à l'Université libre de Bruxelles (ULB), militant progressiste et juif belge, dont une partie de la famille fut assassinée par les nazis à Auschwitz durant la Deuxième Guerre mondiale. A l'observation de notre actualité, son texte de 1982 est révélateur des responsabilités et des manquements de notre société dans l'éducation globale de sa jeunesse.cliq

Pour compléter votre information, il est également utile de vous référez à notre section «antisémitisme», présente depuis de très nombreuses années sur notre site Internet et dont plusieurs articles dénoncent justement la présence de l’antisémitisme au sein de populations immigrées, arabo-musulmanes notamment cliq

Nous vous en souhaitons des lectures des plus instructives et réflexibles, afin d’éviter l’adhésion à des stéréotypes et préjugés à géométries variables.

 

Julien MAQUESTIAU et Manuel ABRAMOWICZ
Pour le Conseil d'administration de RésistanceS


Ce qu'écrivait déjà RésistanceS.be en 2002 !
Bien avant l'actuelle «croisade» anti-Islam «rigoriste» des néoréacs belges...


«Le ''nouvel'' antisémitisme est essentiellement exprimé par des jeunes issus de l'immigration arabo-musulmane, souvent manipulés ou influencés par les discours antisémites de fondamentalistes islamistes. Mais, le ''vieil'' antisémitisme, celui porté par l'extrême droite et une droite national-chrétienne, reste toujours vivant.»

(extrait du texte d'introduction de la section «antisémitisme» du site RésistanceS.be)

 


Note de la rédaction
Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite.

 

© RésistanceS.be – web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite – www.resistances.be – info@resistances.be – Article mis en ligne le 16 mai 2011.

Anitsémitisme


Au sommaire de ce dossier

Antisémites, les «élèves musulmans» de Bruxelles ? Par Julien Maquestiau et Manuel Abramowicz

Un urgent besoin de laïcité – Un texte de réflexion de Galaad Wilgos
 

L'antisémitisme «primitif» des immigrés arabes – Extrait d'un texte de Marcel Liebman

Retrouvez tous les articles de RésistanceS.be au sujet de l'antisémitisme dans notre section:

 


Note de la rédaction
Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite. Pour la reprise de nos informations sur des sites Internet, veuillez faire un hyperlien vers notre site : www.resistances.be



Campagne « Extrême droite : ils se trompent de colère ! »

Depuis le mois d'août 2008, RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire de l'extrême droite, anime une campagne d'information pédagogique en direction des électeurs et des militants d'extrême droite !

Pour plus d'information et la soutenir CLIQUEZ ICI


Comité de soutien de l'asbl RésistanceS



Pour bénéficier de nos services :
que faire ?

Soutenez vous aussi RésistanceS.be !
Média gratuit proposé par l'Observatoire belge de l'extrême droite, RésistanceS se réalise uniquement grâce à l'apport financier de son équipe et de certains lecteurs qui lui font des dons.
Vous lisez gratuitement les articles de RésistanceS.be !
Soutenez financièrement ce service exceptionnel en versant un don sur son compte bancaire :

n° 310-1618732-82
IBAN : BE25 3101 6187 3282

Avec en communication : « Don 2011 »

... et abonnez-vous gratuitement à sa Newsletter !
Vous souhaitez recevoir des informations sur l'Observatoire de l'extrême droite, le journal RésistanceS.be et les réactualisations de son site Internet :
=> Abonnez-vous (c'est en plus gratuit, mais cela n'empêche pas de faire un don : revoir ci-dessus) à sa Newsletter : CLIQUEZ ICI




Affiche de la campagne d'information 2009 de RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite © asbl RésistanceS.be 2011