RésistanceS 29-01-2008

Dans les coulisses de l'extrême droite

Crise identitaire sur le « sioniste » Faye


Depuis plusieurs mois, Guillaume Faye est au coeur d'une polémique. Cette dernière s'arc-boute sur le dernier livre de cet idéologue identitaire français : La nouvelle question juive. Sa thèse : contre l'Islam, les nationaux-identitaires européens doivent s'allier à Israël et aux sionistes juifs de la diaspora. La polémique au sujet de Faye s'exprime en sourdine. Elle confirme les problèmes d'identités d'une extrême droite traversée de divers courants. L'électricité est dans l'air nationaliste... Des courts-circuits au programme ?


Extrait d'une invitation pour une rencontre près de Bruxelles proposée, le 21 avril 2001, par Terre & Peuple Wallonie. Les théoriciens français Guillaume Faye et Alexandre Del Valle y sont alors les vedettes – Document : Observatoire belge de l'extrême droite – RésistanceS.


Le français Guillaume Faye est l'un des principaux théoriciens de l'extrême droite identitaire des années 1990-2000. Au début des années 1980, il faisait déjà partie des cadres du Groupement de recherche et d'études pour la civilisation européenne (Grece), le think tank fondateur de la Nouvelle droite, le courant intellectuel de la droite radicale.

Guillaume Faye est l'auteur de nombreux ouvrages politiques : Le Système à tuer les peuples (1981), L'Occident comme déclin (1984), L'Archéofuturisme (1998), Nouveau discours à la nation européenne (1999), La Colonisation de l'Europe - Discours vrai sur l'immigration et l'Islam (2000), Pourquoi nous combattons - Manifeste de la résistance européenne (2001), Avant-guerre : Chronique d'un cataclysme annoncé (2003), Le Coup d'état mondial, essai sur le nouvel impérialisme américain (2004)... Ses livres de théories politiques ont été publiés chez différents éditeurs d'extrême droite : éditions Copernic, éditions du Labyrinthe, l'Æncre, Dualpha...

Faye chez les identitaires belges
En France, l'ex-Greciste apporte son apport idéologique à Terre & Peuple (T&P, scission radicale du Grece) et à d'autres mouvements racialistes et identitaires. Guillaume Faye est aussi devenu une référence incontournable pour l'extrême droite belge. Il est lié depuis bien longtemps à l'intellectuel Robert Steuckers, aujourd'hui toujours leader du réseau Synergies européennes. Le mouvement Nation va également faire appelle à Faye pour instruire ses jeunes affiliés, tout comme la branche wallonne de T&P, qui compte parmi ses adeptes un dénommé Patrick Cocriamont... le député fédéral du Front national de Daniel Féret. Le 21 avril 2001, Guillaume Faye est l'invité de T&P Wallonie lors d'une rencontre, dans un château près de Bruxelles, avec d'autres intellectuels nationalistes. Robert Steuckers est de la partie, tout comme le géopolitologue français Alexandre Del Valle, chargé d'un exposé sur « la stratégie pro-islamiste des Etats-Unis ».

Depuis lors, Del Valle et Faye ont été mis à l'index par leurs amis politiques, suite à leurs prises de position au sujet de la stratégie à adopter pour mieux mener la lutte contre l'Islam. Préconisant des alliances stratégiques avec l'État d'Israël et les organisations sionistes de la diaspora juive, les deux penseurs se sont très vite retrouvés marginalisés dans leur propre « famille de penser ». Le dernier livre de Guillaume Faye, La nouvelle question juive, fait désormais l'objet de très nombreuses attaques de la part des divers courants représentatifs de la droite nationaliste pure et dure, de Christian Bouchet, le chef d'un réseau « nationaliste-révolutionnaire », à Robert Faurisson, l'un des principaux propagandistes négationnistes.


Une référence « sioniste » pour Nation ?
« Au moment ou une partie de la droite nationale se remet à chercher la collaboration à tout prix avec les organisations sionistes, la participation à la curée anti-nationaliste d’associations comme le centre Simon Wiesenthal ou le CCOJB (Comité de coordination des organisations juives de Belgique) rappelle que les organisations sionistes (pas forcément représentatives des citoyens belges d’origine juive d’ailleurs) restent hostiles à toute forme de combat nationaliste ou identitaire autre que le leur. Et que la seule place qu’ils sont prêts à accorder à la droite nationale est celle d’idiot utile et sacrifiable » écrit dans un communiqué la direction du mouvement Nation.

Visant dans ce communiqué - daté du 19 mai 2006 – certains leaders de ladite « droite nationale » (incarnée par les fronts nationaux en Belgique comme en France, le Vlaams Belang ou l'Alliance nationale italienne), ce mouvement national-identitaire reste désormais partagé sur le « cas Guillaume Faye ». La majorité des « cadres » de Nation s'est néanmoins rangée contre lui. Ce qui n'empêche pas à ce mouvement de continuer de se référencer à Guillaume Faye, un « sioniste » selon ses pires détracteurs. Du crépuscule à l’aube, un de ses textes théoriques, est effectivement toujours mis en vente à l'heure actuelle par « la boutique » en ligne de Nation. Business is Business ?

Simon Harys


Sur le site de Nation, ce 29 janvier, deux opuscules du « sioniste » Guillaume Faye étaient toujours mis en vente et proposés pour la formation nationaliste des affiliés de ce mouvement voulant incarner l'extrême droite identitaire– Document : Observatoire belge de l'extrême droite – RésistanceS.

© RésistanceS – Observatoire belge de l'extrême droite – www.resistances.be – info@resistances.be – Article mis en ligne le 29 janvier 2008.

 

 



Eclairage sur l'extrême droite pro-israélienne. Dans les partis et mouvements d'extrême droite subsistent toujours des courants pro-arabes, antisionistes et antisémites. Un courant pro-israélien existe également...

Dossier mis en ligne le 29 janvier 2008

Comme les autres enquêtes et dossiers de RésistanceS, celui-ci sera prochainement « alimenté » de nouveaux articles.



Sommaire

Eclairage sur l'extrême droite pro-israélienne

La « question juive » divise l'extrême droite

Crise identitaire sur le « sioniste » Faye

Au coeur du FN lepéniste, la « question israélienne » en débat

Les frontistes sionistes du Comité national des Français juifs

Des Juifs parmi les électeurs du Vlaams Blok ?

PROCHAINEMENT :
• Galarie des pro-israéliens de la droite dure : Soustelle, Faye, Dewinter, Fini, Del Valle...




Lire également nos dossiers



Lire la dernière enquête exclusive de l'Observatoire de l'extrême droite

La Fnac au service de l'extrême droite ?


Pour bénéficier de nos services

Soutenez vous aussi RésistanceS...

Média gratuit proposé par l'Observatoire belge de l'extrême droite, RésistanceS se réalise uniquement grâce à l'apport financier de son équipe et de certains lecteurs qui lui font des dons.

Vous lisez gratuitement les articles de RésistanceS !

Soutenez financièrement ce service exceptionnel en versant un don sur son compte bancaire :

n° 310-1618732-82

Avec en communication : « 29-01-2008 »


... et abonnez-vous gratuitement à sa Newsletter !

Vous souhaitez recevoir des informations sur l'Observatoire de l'extrême droite, le journal RésistanceS et les réactualisation de son site Internet :
Abonnez-vous (c'est en plus gratuit, mais cela n'empêche pas de faire un don : revoir ci-dessus) à sa Newsletter : Cliquez ici


Notre soutien
Ailleurs sur le Net...
Des membres de l'équipe de RésistanceS sont encore actifs ailleurs sur Internet. Consultez également leur blog :