[HOME] [INFOS]

Antisémitisme, rumeurs et contre-attaque

Les retombées de l’Intifada II et des attentats du 11 septembre continuent à être exploitées abondamment en coulisses. Des rumeurs circulent pour intoxiquer les opinions publiques. Elles servent à galvaniser les « soldats de la haine » lobotomisés aujourd’hui par l’extrême droite et des intégristes islamistes. Depuis la « rumeur d’Orléan », il y avait longtemps qu’une intox antisémite ne s’était pas répandue aussi vite. C’est le cas avec celle des « 4.000 juifs du WTC ».

atten02.jpg (9441 bytes)

Après les attentats commis aux Etats-Unis, le 11 septembre dernier, contre le World Trade Center (WTC), diverses rumeurs furent lancées dans tous les sens. Des organisations politico-religieuses intégristes musulmanes sont à l’origine de l’une de celles-ci, selon laquelle l’ensemble du personnel d’origine juive – soit 4.000 personnes - travaillant habituellement dans les deux tours détruites par les avions kamikazes aurait été prévenu qu’il ne fallait pas se rendre le 11 septembre au WTC. Résultat : aucun Juif ne figurerait parmi les victimes !

Cette information circula comme une traînée de poudre à travers le monde, de Karachi aux quartiers de grandes villes européennes (dont Bruxelles) où vivent des populations issues de l’immigration arabo-musulmane. L’objectif de cette rumeur ? Accréditer l’idée que ces attentats auraient été l’œuvre des services secrets israéliens pour accuser à tort le monde musulman. Avec cette folle hypothèse, le réseau terroriste de Ben Laden, du même coup, devenait étranger aux massacres commis aux Etats-Unis. Et la guerre lancée contre lui et ses protecteurs taliban afghans, véritablement injuste.

Rumeur antisémite
Bien entendu, cette information n’est qu’une rumeur. Parmi les morts innocents du 11 septembre à New York figurent des Juifs, comme d’ailleurs des Américains d’origine portoricaine, européenne, asiatique, africaine, latino-américaine, arabe... A propos des Juifs tués dans ces attentats, dans le numéro du 21 au 27 janvier dernier de l’hebdomadaire français « Marianne », on pouvait lire un entrefilet disant ceci :

« Une importante délégation de rabbins américains vient de se rendre en Israël pour consulter des spécialistes de la « halacha » (la loi juive), afin de déterminer dans quelles conditions il est possible de déclarer morts les juifs ensevelis sous les décombres du World Trade Center, à New York. La question est essentielle pour les veuves qui ne peuvent se remarier religieusement si le décès n’a pas été officiellement reconnu par les rabbins. »

Voilà de quoi clouer le bec des paranos qui font de la haine des Juifs leur raison d’existence. Mais l’apparition de cette rumeur doit être prise en compte pour expliquer la nouvelle vague antisémite qui s’est formée il y a peu. Cette rumeur, digne de celle d’Orléans, n’est pas le fruit du hasard. Effectivement, des réseaux intégristes islamiques polluent de manière systématique l’atmosphère en diffusant parmi les jeunes musulmans une virulente propagande anti-juive (débouchant sur des agressions physiques contre des membres de communautés juives). Dans diverses librairies religieuses, il est aisé – depuis bien longtemps - de se procurer les pires pamphlets antisémites et négationnistes. A Bruxelles aussi. Pamphlets tombant pour la plupart sous le coup des lois antiracistes en vigueur dans la majorité des pays européens.

Rumeur islamophobe
La rumeur des 4.000 Juifs du WTC n’est malheureusement pas la seule apparue après les attentats commis par El-Qaida aux Etats-Unis. Au même moment, des journaux conservateurs français, avec le soutien de l’extrême droite (y compris belge), véhiculaient une autre rumeur, selon laquelle l’accident de l’usine AZF de Toulouse, survenu le 21 septembre 2001, n’en était pas un. L’explosion de l’usine de Total Fina Elf aurait été en réalité un attentat commis par des terroristes islamistes. Les autorités judiciaires française viennent, une fois de plus, de rejeter l’hypothèse de l’acte criminel. Malgré cela, la rumeur en question circule toujours… Comme celle à propos des 4.000 rescapés Juifs du WTC.

Avec ces deux exemples précis, il est démontré une nouvelle fois que l’extrême droite raciste et les intégristes islamistes judéophobes utilisent les mêmes méthodes pour diffuser leur propagande haineuse. La désinformation est l’un de leur dénominateur commun. Ensemble, ils intoxiquent nos vies. Les intégristes islamistes (ainsi que les autres) et l’extrême droite ont le même projet de société. Pour les uns, l’« Ordre Nouveau » totalitaire sera religieux, pour les autres il sera politique. C’est, entre autres, pour cette raison que c’est un devoir impératif de les combattre sans aucune complaisance.

Manuel ABRAMOWICZ
Bruxelles – RésistanceS – 28 février 2002

Une première version de cet article fut publiée dans « RésistanceS-Info-Net » (le journal électronique du site, http://www.resistances.be n°65, daté du 30 janvier 2002. Avec un titre, un chapeau différents et complétée d’un encadré, l’actuelle version est plus longue et plus argumentée.


 

 

Sommaire du dossier

bol.gif (263 bytes) Présentation du dossier

bol.gif (263 bytes) Dérive sectaire dans la Communauté juive. Radio Judaïca et "Désinfo Café" calomnient. Communiqué du CCLJ. NOUVEAU

bol.gif (263 bytes) Israël : l'extrême droite revenue en force au pouvoir ! Communiqué de presse de l'Union des progressistes juifs de Belgique (27 février 2003).

bol.gif (263 bytes) Israël : l'extrême droite au pouvoir ! Des Juifs belges protestent.

bol.gif (263 bytes) La guerre des mots, le retour des nazis ? Une analyse publiée dans le mensuel de réflexion « La Revue Nouvelle » par un membre de notre rédaction.

bol.gif (263 bytes) Les retombées de l’Intifada II et des attentats du 11 septembre continuent à être exploitées abondamment en coulisses.

bol.gif (263 bytes) Contre l’extrême droite israélienne au pouvoir, l’Union des Progressistes Juifs de Belgique (UPJB) réagit, communiqué de presse du 8 mars 2001.

bol.gif (263 bytes) L’extrême droite au pouvoir en Israël : réaction du Parti socialiste francophone de Belgique, communiqué de presse du 19 mars 2001.

bol.gif (263 bytes) L’extrême droite belge "antisioniste" : une enquête de la revue " Regards ".

bol.gif (263 bytes) Les réseaux antisionistes néonazis : rappel du soutien hypocrite d’organisations d’extrême droite racistes aux Palestiniens.

bol.gif (263 bytes) Droit de réponse d’Hervé Van Laethem : dirigeant du Mouvement Nation et du groupe Intifada européenne.

bol.gif (263 bytes) Enquête chez les Juifs d’extrême droite dans la Diaspora et sur les électeurs juifs du Vlaams Blok. (articles de la revue " Regards ")

bol.gif (263 bytes) Le retour du "complot juif" : alimentée par l'intifada, la propagande "antisémite" prend de l'ampleur dans la presse palestinienne mais également dans celle des Etats voisins.

bol.gif (263 bytes) Résistances arabes au négationnisme et à l’antisémitisme : Appel d’intellectuels arabes contre le colloque " Révisionnisme et Sionisme ".