RésistanceS.be 11-11-2009

Rectification historique


Au source du vrai solidarisme


En Belgique, lorsque l'on évoque le solidarisme, on se réfère directement au national-solidarisme de Joris van Severen et à son mouvement politique, le Verdinaso. A l'origine, c'est de France que proviennent les théories solidaristes. Celles de van Severen représentent une interprétation d'ultradroite et autoritariste de cette doctrine politique, économique et sociale.

 


Image de propagande du Verdinaso, avec son symbole et son leader en effigie.


Le père-fondateur du solidarisme se nomme Léon Bourgeois. Il est né en 1851 et mourut en 1927. Il fut ministre et président du Conseil d'Etat au début de la IIIe République française. En 1920, Léon Bourgeois reçu le Prix Nobel de la Paix. Outre le développement des théories solidaristes, il a également été l'un des théoriciens du radicalisme.

Le solidarisme de Léon Bourgeois, théorisé dans son essai «La Solidarité» (publié en 1896), veut accorder «les contradictions du libéralisme et du socialisme» («Histoire des idées politiques», voir nos sources colonnes de droite). Il préconise une fusion entre les partis libéraux et socialistes de l'époque, issus des deux courants politiques qui ont émergé en force au XIXe siècle.
Léon Bourgeois prône une redistribution plus équitable des bénéfices de l'Etat, basée sur des principes moraux. Le solidarisme sera défini comme une «obligation juridico-morale» ou «éthico-juridique» dans le cadre de l'organisation socio-économique d'un pays. Cette théorie peut être considérée comme de l'«interventionnisme social». Le solidarisme de Bourgeois influencera énormément l'histoire politique de la France, comme en témoigne la Constitution française de 1946 et celle de 1958. Il aura également une influence sur la Société des Nations, l'ancêtre de l'ONU.


Version fascisante du solidarisme
Le national-solidarisme de Joris van Severen, qui se développa en Flandre dès 1931, puis dans la partie francophone de la Belgique, sera une version fascisante du solidarisme de Léon Bourgeois. Joris van Severen ne récupéra que quelques principes de base du solidarisme d'origine.

Avec un programme complémentaire : la création d'un Etat fort, hyper-hiérarchisé, discipliné et basé sur des communautés populaires ethniques. Le solidarisme de Bourgeois était une version social-démocrate du socialisme pour l'organisation socio-économique de la société. Celui de van Severen préconisait un régime d'Ordre nouveau, de droite et nationaliste.

Un projet bien éloigné de celui du véritable père du solidarisme.

Manuel Abramowicz

© RésistanceS – web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite – www.resistances.be – info@resistances.be – Article mis en ligne le 11 novembre 2009.


 



En 1931, en Flandre, le national-solidarisme voyait le jour autour de Joris van Severen. Cette idéologie d'Ordre nouveau reste de nos jours exploitée par une partie de l'extrême droite flamande et francophone.

Ce nouveau dossier de RésistanceS.be vous présente le corpus, l'histoire, le développement et les partisans du national-solidarisme, de 1931 à nos jours.


Un dossier réalisé par Alexandre VICK, Wim HAELSTERMAN (correspondant en Flandre de RésistanceS.be) et Manuel ABRAMOWICZ.


Sommaire de ce dossier :

Au cœur de l'idéologie national-solidariste de van Severen

Au source du vrai solidarisme : Léon Bourgeois

Les solidaristes flamands après 1945

Les disciples francophones de van Severen

Autonome et national-solidariste : portrait de la Nieuw-solidaristisch alternatief (N-SA)



Le symbole du Verdinaso



Pour poursuivre ce dossier
lire aussi sur RésistanceS.be :

Le national-socialisme contre le socialisme

Were Di, Vlaams Blok,même combat !

Le VMO, toujours un exemple pour le Vlaams Belang


Sources et références de notre dossier

Pour réaliser ce dossier sur l'histoire, le développement et la survivance du national-solidarisme de Joris van Severen, RésistanceS.be s'est référé aux sources suivantes :

• Divers documents internes ou publics de mouvements solidaristes ou influencés par les thèses politiques de van Severen.

• «Les mouvements solidaristes», in «L'Extrême droite en Belgique (III)» d'Etienne Verhoeyen, «Cahier Hebdomadaire» n°715-716, du 26 mars 1976, Centre de recherche et d'information socio-politiques (CRISP), Bruxelles, 36 pages.

• «L'Ordre nouveau en Flandre : le Verdinaso», texte extrait du livre «Le Vlaams Blok» (édition française) de Hugo Gijsels, éditions Luc Pire, Bruxelles, 1994.

• «Le solidarisme : Léon Bourgeois» (page 887 à 891), notice de l'ouvrage «Histoire des idées politiques» de Marcel Prélot et Georges Lescuyer, éditions Dalloz, Paris, 1990 (dixième édition), 954 pages.

• «Les rats noirs – L'extrême droite en Belgique francophone» de Manuel Abramowicz, éditions Luc Pire, 1996, Bruxelles, 239 pages.

«Dictionnaire de l'extrême droite néerlandophone», RésistanceS.be


L'extrême droite en Flandre ?

Vous souhaitez plus d'informations sur le Vlaams Belang et les organisations d'extrême droite flamandes, consultez alors nos articles en français sur notre site, mais également les sites et blog des antifascistes flamands :

Site avec des articles d'analyse et d'actualité sur l'extrême droite en général, sur celle active en Flandre en particulier: Verzet.org


Blog actualisé quasi quotidiennement de l'Antifascistische front (AFF), organisation militante active à Anvers et dans d'autres villes flamandes depuis la fin des années 1970, animé par le responsable de notre rédaction en Région flamande, Wim Haelsterman.

Blokwatch n'est plus actualisé depuis la fin de l'année 2007, mais il est toujours en ligne. Vous y retrouverez une excellente «banque d'informations détaillées» sur l'extrême droite du Nord du pays. Avec en plus de superbes visuels antifascistes. Pour tout comprendre sur l'histoire du mouvement nationaliste d'ultra droite en Flandre, consultez donc Blokwatch.


Comité de soutien de RésistanceS




POUR BENEFICIER DE NOS SERVICES : QUE FAIRE ?
Soutenez vous aussi RésistanceS...
Média gratuit proposé par l'Observatoire belge de l'extrême droite, RésistanceS se réalise uniquement grâce à l'apport financier de son équipe et de certains lecteurs qui lui font des dons.

Vous lisez gratuitement les articles de RésistanceS !

Soutenez financièrement ce service exceptionnel en versant un don sur son compte bancaire :
n° 310-1618732-82
IBAN : BE25 3101 6187 3282
Avec en communication : «don 2009»

... et abonnez-vous gratuitement à sa Newsletter !
Vous souhaitez recevoir des informations sur l'Observatoire de l'extrême droite, le journal RésistanceS et les réactualisations de son site Internet :
=> Abonnez-vous (c'est en plus gratuit, mais cela n'empêche pas de faire un don : revoir ci-dessus) à sa Newsletter : CLIQUEZ ICI


Affiche de RésistanceS, le web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite © asbl RésistanceS 2008