RésistanceS.be 20-02-2014

Ce dimanche, la Racial Volunteer Force propose une « journée d'unité européenne » (sic)


Meeting néonazi organisé en Flandre par des dissidents de Blood and Honour ?

La division française de la Racial Volunteer Force (RVF) va se réunir ce dimanche 23 février quelque part dans les Flandres. Selon un de ses documents. Ce rassemblement néonazi pourrait avoir lieu en Belgique. Avec la participation d'autres groupes de l'extrême droite pure et dure. La RVF a été fondée par des dissidents de Blood and Honour. Elle prône aussi la « lutte armée pour la survie de la race blanche ».

PAR SIMON HARYS
Web-journal RésistanceS.be



Délégation de la division anglaise de la RVF à une manifestation néonazie aux Pays-Bas en 2012. C'est durant ce type de rassemblement que les contacts ont été faits entre la RVF et des militants belges d'extrême droite © Photo : ALERT ! Magazine antifasciste hollandais / www.alertmagazine.nl

Il y a quelques semaines déjà, nos partenaires flamands de l'AFF/Verzet ont récupéré un document, d'abord interne, depuis diffusé plus largement sur Internet, de la division française de la « Racial Volunteer Force » (RVF). La RVF est une organisation néonazie fondée, en 2002, en Grande-Bretagne, par des néonazis provenant de Combat 18, une dissidence terroriste de Blood & Honour (voir notre encadré ci-dessous).

Pour les blancs d'Europe
Le document de la RVF-France concerne l'organisation d'une « Journée d'unité européenne » (sic). Il y est précisé que cette « journée est destinée aux mises en relations et aux travaux communs pour les blancs d'Europe ». L'invitation de la RVF informe que « toutes les organisations et personnes envieuses de créer une solide base face à nos ennemis » y sont les bienvenues. Et conclut par ceci : « Soyons prêt lorsqu'ils perdront l'équilibre ! ».

Cette « Journée d'unité européenne » aura lieu ce dimanche 23 février. Quelque part dans les « Flandres », informe l'invitation sans autre précision. Les néonazis de la RFV française pourraient se réunir, aussi bien dans le nord de la France, dans la région lilloise par exemple, ou en Belgique.


Hommage aux SS flamands
En mai dernier, les divisions française, hollandaise et flamande de la Raciaal Volunteer Force participèrent ensemble sur le territoire belge, avec « des frères et des soeurs d'autres organisations », selon le numéro 5 du journal anglais de la RVF, au mémorial annuel organisé en l'honneur des volontaires de la SS Legion Flandern / Division Langemarck, partie durant la Deuxième Guerre mondiale combattre les soviétiques sur le Front de l'Est sous l'uniforme de la SS allemande.

Parmi les autres organisations présentes à ce mémorial, il y avait notamment la Vlaams Nationaal Jeugdverbond (VNJ), un mouvement de scouts nationalistes d'extrême droite directement lié au Vlaams Belang.


Liens
Les deux principaux contacts belges de la Raciaal Volunteer Force militent aux Autonomes nationalisten Vlaanderen, partenaire en Flandre de Nation, un mouvement francophone identitaire d'obédience national-solidariste (extrême droite pure et dure, de type racialiste).

A plusieurs reprises, Mark Atkinson, le dirigeant-fondateur anglais de la RVF, s'est rendu en délégation à des manifestations organisées outre-Manche par ses « camarades européens », comme ce fut le cas à Lille (en France) en octobre 2011 et aux Pays-Bas en mars 2012. Des occasions pour y croiser aussi des militants de l'extrême droite de Belgique. Et de tisser des liens avec certains d'entre-eux.

Le sol belge ne semble pas être un terrain inconnu pour les néonazis de la « Force des volontaires raciaux ». Cela pourrait se confirmer ce dimanche.

SIMON HARYS
Web-journal RésistanceS.be

Dans le Dictionnaire de l'extrême droite proposé par RésistanceS.be


Racial Volunteer Force (RVF)

Fondée en 2002 en Grande-Bretagne, cette « force de volontaires raciaux » s'est constituée autour d'ex-activistes de Blood and Honour (B&H), une organisation internationale néonazie, apparue en 1987 à Londres au sein de l'extrême droite anglaise.

Les fondateurs de la RVF avaient milité un certain temps au sein de Combat 18, une dissidence terroriste de B&H. La RVF est encore plus néonazie et violente. Son dirigeant anglais, Mark Atkinson, a passé plusieurs années en prison suite à une lourde condamnation prononcée en 2005. De nos jours, d'autres de ses activistes sont encore emprisonnés.


RVF-France
Hors de Grande-Bretagne, la RVF dispose de contacts locaux en Hollande, en France et en Belgique. Mais actuellement, il n'existe qu'une seule « division » officiellement reconnue à l'étranger par la « division centrale » anglaise de la RVF.

Elle est active en France sous le nom de « RVF-France ». Celle-ci est liée à la Picard crew, un groupe néonazi installé dans la région de Lille et en contact avec des néonazis belges francophones, notamment avec Emmerson Heng, l'un des responsables des jeunes de Nation. Du coté flamand, les contacts de la RVF proviennent des Autonome nationalisten.


Autonome nationalisten Vlaanderen
Minuscule groupe néonazi flamand apparu une première fois, dans la région bruxelloise, en 1996. Son dirigeant de l'époque, Chris Berteryan (ex-groupe néonazi l'Assaut), va le réactivé - après une période passée à l'ombre - au début de 2013, avec l'adhésion de militants venant de la Nieuw-Solidaristisch Alternatief (N-SA), un mouvement d'extrême droite de tendance national-solidariste et identitaire l.

En Belgique, les Autonome nationalisten Vlaanderen (AN) sont directement liés au mouvement francophone Nation et à l'étranger, avec plusieurs groupes néonazis. Ces « nationalistes autonomes » flamands sont ainsi en contact avec la Racial Volunteer Force (RVF).

Les AN Vlaanderen appartiennent à un « réseau national-socialiste » et vouent un culte à Bert Eriksson, le dirigeant-fondateur du Vlaamse Militanten Orde (VMO) qui avait soutenu, au début des années 2000, la division flamande de Blood and Honour, notamment lors d'une cérémonie en l'honneur d'Adolf Hitler

[S.H./RésistanceS.be]



Lors d'une manifestation récente organisée à Bruxelles par le mouvement Nation, les Autonome Nationalisten Vlaanderen y étaient bien visibles comme le montre cette photographie diffusée par un membre de Nation sur Facebook.

 

NOUVEAU 28/02/2014
Les néonazis de la RVF se sont réunis en Flandre – RésistanceS.be et l'AFF/Verzet avaient raison !



NOTE DE LA REDACTION de RésistanceS.be

• REPUBLIER NOS ARTICLES  ?
Nous acceptons volontiers que nos informations gratuites soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire belge contre l'extrême droite, ainsi qu'un hyperlien vers notre site  :

www.resistances.be

• COMMENT NOUS SOUTENIR  ?
Les articles et enquêtes inédites du web-journal RésistanceS.be sont en accès totalement gratuit. Son équipe de rédaction est uniquement composée de journalistes et de militants bénévoles. Notre journal ne reçoit aucun subside.

Sans votre aide donc, nous ne pouvons rien. Vous voulez que nous continuions à vous informer sur et contre l'extrême droite  ? Alors, faites un don ou une domiciliation mensuelle sur le compte de notre ASBL de gestion :

asbl RésistanceS, Quai du Commerce 9, B-1000 Bruxelles

NUMERO DE COMPTE IBAN :
BE25 3101 6187 3282

Avec en communication  :
«  Soutien au journal RésistanceS.be  »

D'avance un très grand merci de votre soutien présent et à venir.

La rédaction de RésistanceS.be

 

 

© RésistanceS.be – web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite – www.resistances.be – info@resistances.be – Article mis en ligne le 22 février 2014.

 


L'invitation de la RVF-France pour son rassemblement de ce dimanche dans les Flandres – Doc. : AFF/Verzet.

NOUVEAU 28/02/2014 Les néonazis de la RVF se sont réunis en Flandre – RésistanceS.be et l'AFF/Verzet avaient raison !

A LIRE SUR BLOOD AND HONOUR
ET SES DISSIDENCES

Le site du web-journal RésistanceS.be a déjà consacré de nombreux articles à l'organisation internationale néonazie Blood and Honour, à ses dissidents de B&H/Combat 18, de BBET et de la Racial Volunteer Force (liste non-exhaustives) :

Skinheads, mythe et réalité (1993, puis 2008). Histoire politique du mouvement skin, de Grandre-Bretagne en Belgique

La Belgique reste une plaque tournante des « négateurs-nazis » (2005)

Réseau terroriste démantelé en Belgique (2006)

Les nazis-skins de BBET renvoyés devant le tribunal (2008)

Extrême droite et néonazis, même combat ? (2011)

T-shirts Blood & Honour, autonomes nationaux-socialistes et Nation (2013)

Procès contre des néonazis hollandais et un belge (2013)


Note de la rédaction
Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite.

Pour être régulièrement informé sur l'extrême droite, le racisme, le sectarisme et l'intégrisme, retrouvez également le journal RésistanceS.be sur le réseau social Facebook
CLIQUEZ ICI

 


 

Note de la rédaction
Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite. Pour la reprise de nos informations sur des sites Internet, veuillez faire un hyperlien vers notre site : www.resistances.be



Campagne « Extrême droite : ils se trompent de colère ! »

Depuis le mois d'août 2008, RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire de l'extrême droite, anime une campagne d'information pédagogique en direction des électeurs et des militants d'extrême droite !

Pour plus d'information et la soutenir CLIQUEZ ICI


Comité de soutien de l'asbl RésistanceS



Pour bénéficier de nos services :
que faire ?

Soutenez vous aussi RésistanceS.be !
Média gratuit proposé par l'Observatoire belge de l'extrême droite, RésistanceS se réalise uniquement grâce à l'apport financier de son équipe et de certains lecteurs qui lui font des dons.
Vous lisez gratuitement les articles de RésistanceS.be !
Soutenez financièrement ce service exceptionnel en versant un don sur son compte bancaire :

n° 310-1618732-82
IBAN : BE25 3101 6187 3282

Avec en communication : « Don 2013 »

 




Affiche de la campagne d'information 2009 de RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite © asbl RésistanceS.be 2011