RésistanceS.be 19-02-2010

Élections régionales françaises


Pas de courants pour les nationaux-catholiques ?


Pour qui voteront aux régionales de 2010 les traditionalistes de l'Église catholique actifs dans l'extrême droite ? L'un de leurs leaders vient de lancer un appel «neutre» au vote...

 


Bernard Antony (deuxième à partir de gauche), président du lobby national-catholique d'extrême droite, à la table présidentielle du Parti de la France, lors de son congrès de fondation en novembre 2009. A ses côtés, Franck Vanhecke, l'ancien président du Vlaams Belang.


EN FRANCE, la droite nationale-catholique est représentée par plusieurs tendances distinctes : monarchiste historique (l'Action française), intégriste lefebvriste (la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, son institut politique Civitas...) et traditionaliste.

Cette dernière tendance du national-catholicisme en France est notamment conduite par le Centre Henri et André Charlier (fondé en 1980), les comités Chrétienté-Solidarité (créés en 1982), le journal «Présent» (lancé en 1982 par les deux précédents) et l'Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l'identité française et chrétienne (Agrif, mise sur pied en 1984). Ces quatre structures font partie du même «agglomérat mouvementiste». Elles furent actives durant près de trente ans, via leur dirigeant commun Bernard Antony, dans la mouvance du Front national.

Ex-frontistes au Parti de la France
L'année dernière, avec d'autres nationaux-catholiques du FN, Bernard Antony a quitté le parti d'extrême droite de Jean-Marie Le Pen pour participer à la création du Parti de la France (PDF), présidé par Carl Lang. Depuis lors, Antony est membre de sa direction. Il est notamment en charge de sa direction nationale de la formation et des relations internationales. D'autres nationaux-catholiques siègent également à la direction de cette dissidence frontiste, comme Michel Hubault qui fut vice-président du Centre Charlier et est toujours le délégué de l'Agrif dans la région Centre, Sonia Lardans Richeton, la déléguée de l'Agrif de l'Eure, ou Michèle Carayon, la déléguée départementale de l'Agrif pour les Bouches-du-Rhône.


Préserver l'unité
En vue des élections régionales de mars prochain, sous sa casquette de président de l'Agrif, Bernard Antony précisait cependant, dans un communiqué de presse, daté du 20 janvier dernier, qu'aucun appel à voter ne sera lancé pour un parti de la droite nationale en particulier. Seule directive : «L’Agrif invite simplement les électeurs à n’apporter en aucun cas leurs voix à des candidats qui ne défendent pas expressément le respect de la vie innocente, de la dignité humaine, de l’identité française, de ses racines et valeurs chrétiennes».

Cet appel «neutre» vise à préserver l'unité qui règne jusqu'à présent au sein de cette mouvance national-catholique où militent des affiliés du Front national, du Mouvement national républicain, du Parti de la France, de la Nouvelle droite populaire, de l'Action française, mais aussi du Centre national des indépendants et paysans (CNI) et du Mouvement pour la France (MPF) de Philippe de Villiers, aujourd'hui affilié à l'UMP, le parti de Nicolas Sarkozy.

Manuel Abramowicz

 

© RésistanceS.be – web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite – www.resistances.be – info@resistances.be – Article mis en ligne le 19 février 2010.

Le 14 mars prochain, le premier tour des élections régionales aura lieu en France. L'occasion pour RésistanceS.be de vous proposer un panorama complet de l'état des forces de l'extrême droite nationalistes et identitaires en France.

Un dossier réalisé par :
• Manuel Abramowicz : coordinateur de la rédaction de RésistanceS.be
• Jean-Yves Camus : politologue à l’IRIS et correspondant français de RésistanceS.be

Mis en ligne le 19 février 2010, ce dossier de RésistanceS.be sera complété d'autres articles jusqu'aux résultats du second tour, le 21 mars 2010, des élections régionales françaises.


Au sommaire de ce dossier :

Panorama de l'extrême droite française en 2010

Duels électoraux entre courants

Pas de courants pour les nationaux-catholiques ?

L'Après-Jean-Marie Le Pen : la guerre des clans frontistes, Marine contre Bruno

L'impossible unité des identitaires

 


Sur l'extrême droite de France,
lire également sur RésistanceS.be

Sur le Front national :

Campagne présidentielle 2007 de Jean-Marie Le Pen

Voyage en «lepénie»

Jean-Marie Le Pen à Anvers

François Duprat : portrait de l'ex-numéro 2 du Front

Au cœur du FN, la « question israélienne » en débat


Sur les partis, organisations et publications suivants :

Œuvre française

Occident / Ordre nouveau

Nouvelle droite populaire (NDP)

Terre et Peuple

Bloc Identitaire

Bloc identitaire et Alsace d'abord

Unité radicale

Rivarol

Réfléchir & Agir

Intégristes nationaux-catholiques

Editions Dualpha

Cercle Franco-Hispanique (CFH)

Egalité & Réconciliation (E&R)

Dieudonné – Le Pen

Mouvement des damnés de l'impérialisme (MDI)



Campagne « Extrême droite : ils se trompent de colère ! »

Depuis le mois d'août 2008, RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire de l'extrême droite, anime une campagne d'information pédagogique en direction des électeurs et des militants d'extrême droite !

Pour plus d'information et la soutenir CLIQUEZ ICI


Comité de soutien de l'asbl RésistanceS



Pour bénéficier de nos services :
que faire ?

Soutenez vous aussi RésistanceS.be !
Média gratuit proposé par l'Observatoire belge de l'extrême droite, RésistanceS se réalise uniquement grâce à l'apport financier de son équipe et de certains lecteurs qui lui font des dons.
Vous lisez gratuitement les articles de RésistanceS.be !
Soutenez financièrement ce service exceptionnel en versant un don sur son compte bancaire :

n° 310-1618732-82
IBAN : BE25 3101 6187 3282

Avec en communication : « Don 2010 »

... et abonnez-vous gratuitement à sa Newsletter !
Vous souhaitez recevoir des informations sur l'Observatoire de l'extrême droite, le journal RésistanceS.be et les réactualisations de son site Internet :
=> Abonnez-vous (c'est en plus gratuit, mais cela n'empêche pas de faire un don : revoir ci-dessus) à sa Newsletter : CLIQUEZ ICI



Affiche de la campagne d'information 2009 de RésistanceS.be, le web-journal de l'Observatoire belge de l'extrême droite © asbl RésistanceS.be 2010